Comment faire l'évaluation?

 

 

Une approche de prévention du suicide chez les jeunes à l’échelle de toute une communauté implique une série d’activités, de programmes et d’initiatives qui se renforcent mutuellement. Votre objectif final est de traiter de structures et de questions complexes. Du point de vue de l’évaluation, cela exige d’examiner l’ensemble du tableau. De quelle manière les différentes parties de votre initiative s'influencent-elles mutuellement et évoluent-elles au fil du temps? Au moins trois choses doivent être prises en compte si l’on mène une évaluation de cette manière :1

  1. Demander « quoi » : votre communauté doit évaluer les progrès et l’impact de l’ensemble du processus de changement. Cela comprend l’évaluation de la qualité et de l’efficacité de la structure et du fonctionnement de votre initiative, l’évaluation de son impact sur les systèmes qu’elle cible (p. ex. les organismes de services à la jeunesse) et votre progression vers les objectifs que vous cherchez à réaliser (c.-à-d. les résultats finaux).
  2. Demander « pourquoi » : votre communauté devrait prendre des décisions concernant l’adaptation et l’amélioration de l’initiative en fonction des résultats de l’évaluation. À mesure que progressera le processus de mobilisation de votre communauté, votre approche d’évaluation changera. Ce tableau téléchargeable aidera votre communauté à décider de l’approche qui vous convient le mieux1  Il est important de noter que votre communauté peut et doit adopter un ensemble d’approches au fil du temps.
  3. Demander souvent : votre communauté doit adopter l’apprentissage avec l’objectif d’une amélioration continue. Il est judicieux de commencer à évaluer vos efforts dès les premières étapes de votre initiative et tout au long de celle-ci – de cette façon, vous apprendrez et pourrez l’améliorer du début à la fin. Pour ce faire, vous devrez définir des structures et des processus d’évaluation clairs et allouer des ressources de manière appropriée.

Toute évaluation doit également se faire selon certaines étapes générales.  Bien que les étapes puissent sembler linéaires, il ne faut pas oublier que l’évaluation est un processus continu, qui ne se conclut pas avec l’utilisation et la communication des résultats. Vous devez surveiller et évaluer vos efforts continuellement. Les résultats d’une évaluation peuvent même mener à une nouvelle série de questions d’évaluation auxquelles répondre. L’outil d’évaluation de la planification peut vous aider à planifier l’évaluation de l’initiative de votre communauté.

Les principes d’éthique relatifs à l’évaluation vous permettent de l’effectuer de la manière la plus sûre et la plus respectueuse possible pour vos participants. Les éléments d’éthique à prendre en compte varient selon le contexte de l’évaluation. Par exemple, les questions que vous posez aux participants sont-elles susceptibles de déclencher une réaction ou de nuire d’une façon ou d’une autre? Comment les renseignements sont-ils recueillis et comment leur confidentialité est-elle assurée à chaque étape de l’évaluation?

Comment pouvez-vous garantir une évaluation éthique?

Si votre évaluation contient quelque contenu sensible que ce soit (par exemple des questions sur des pensées ou des comportements suicidaires, sur la maladie mentale, sur une perte ou sur un deuil), elle doit toujours faire l’objet d’un processus formel d’examen éthique. DDes organismes officiels existent qui peuvent examiner, surveiller et approuver votre recherche d’évaluation afin de protéger le bien-être des participants. Les principaux types d’organismes d’examen éthique formel sont les suivants :

  • Les comités d’examen déontologique, qui consistent généralement en un groupe de personnes à l’interne occupant différents postes dans votre organisme (p. ex. des administrateurs, des directeurs, des cliniciens, des jeunes et des membres de familles).
  • Les conseils d’examen déontologique, qui examinent les documents d’établissements comme des hôpitaux, des universités et tout autre organisme qui reçoit des subventions de recherche fédérales.

Vous devez également adhérer à des principes directeurs pour vous assurer que votre évaluation est éthique du début à la fin. Ceux-ci sont les suivants :

  • Obtenir un consentement libre, informé et continu de tous les participants à votre évaluation. Vos participants doivent clairement avoir conscience de ce que vous comptez faire avec les renseignements que vous recueillez à leur sujet et le comprendre. Ils doivent également savoir qu’ils peuvent se retirer du processus d’évaluation à tout moment sans répercussion.
  • Garantir la confidentialité et le contrôle des renseignements au sujet des participants. Tout renseignement identifiant directement ou indirectement une personne que vous recueillez dans le cadre votre évaluation doit être tenu confidentiel.
  • Traiter vos participants de façon juste et équitable. Vous ne pouvez pas exclure de votre évaluation des participants sur la base de caractéristiques stables comme la race, le sexe, le statut sociodémographique, sauf si vous cherchez spécifiquement à recueillir des renseignements concernant un sous-groupe particulier de personnes.
  • Éviter tout conflit d’intérêts. Vous devez vous assurer que vos participants ne sont pas mis en situation de conflit perçu ou réel par rapport à leur vie professionnelle, sociale ou personnelle lorsqu’ils participent à votre évaluation. Par exemple, une jeune personne ne devrait pas se sentir obligée de prendre part à l’évaluation parce que son thérapeute le lui a suggéré.

Autres ressources

 

Vous recherchez d’autres renseignements qui vous aideront à évaluer vos efforts de mobilisation de votre communauté? Rendez-vous à la section Outils et ressources.