Stratégie de promotion de la vie de la nation Nishnawbe Aski

Nom de l’initiative :  Stratégie de promotion de la vie de la nation Nishnawbe Aski

Principale personne-ressource : Christine Simard-Chicago, directrice du développement des femmes et de la jeunesse

Website address: http://www.nan.on.ca/article/life-promotion-project--851.asp

 

Contexte

La stratégie de promotion de la vie de la nation Nishnawbe Aski (NAN) est un projet pilote de trois ans financé jusqu’en 2015 par la Stratégie Nationale de Prévention du suicide chez les jeunes Autochtones (SNPSJA) et par l’intermédiaire de Santé Canada.

C’est vraiment grâce aux jeunes eux-mêmes que nous avons réalisé l’importance de nous concentrer sur la promotion de la vie des jeunes. Ils ont fortement recommandé que l’on utilise l’expression promotion de la vie, plutôt que prévention du suicide, pour aborder la question du suicide chez les jeunes. Ils ont réalisé la grande valeur d’une approche positive qui, en mettant l’accent sur les forces, les ressources et une vision positive du monde, facilite le renforcement de la résilience.

               

Partenariats communautaires

Une collaboration entre l’Union des Indiens de l’Ontario (UOI), l’Association of Iroquois & Allied Indians (AIAI), l’association Chiefs of Ontario, l’Ontario First Nations Young People’s Council (OFNYPC) et la NAN. Ce projet est administré par la NAN et il vise 96 collectivités des Premières Nations. La NAN est l’un des cinq organismes territoriaux politiques (OPT) autochtones en Ontario. Les autres OPT qui participent à cette stratégie sont l’AIAI et l’UOI.

 

Objectifs de la Stratégie de promotion de la vie de la NAN

L’objectif de la Stratégie de promotion de la vie est d’encourager les jeunes à percevoir le monde sous un jour nouveau. Une grande partie des défis auxquels les jeunes et les membres des Premières Nations font face sont liés à un problème de mauvaise image de soi (due aux médias qui dépeignent les communautés des Premières Nations sous un mauvais jour). Mais les communautés et la culture des Premières Nations ne sont pas qu’une histoire de pauvreté et de conflits. Les commentaires que nous avons reçus des jeunes parlaient de leur amour pour la terre, lequel était évident dans leurs photos.

L’un de nos autres objectifs était d’encourager les jeunes et les membres des communautés des Premières Nations à entamer le dialogue sur le suicide. En effet, le suicide est encore considéré comme un sujet tabou. Nous devons encourager tout le monde à commencer à parler des problèmes afin de pouvoir entamer le processus de guérison.

 

Stratégie de promotion de la vie

La Stratégie de promotion de la vie compte trois éléments :

  1. Projet Photovoice

Le projet Photovoice donne aux jeunes l’occasion d’exprimer leur point de vue par des moyens visuels et photographiques, leur fournissant ainsi une manière positive de s’exprimer de manière personnelle, en partageant leurs valeurs, leurs espoirs et leurs visions uniques avec d’autres jeunes et d’autres membres de la communauté, dans tout le pays. Les jeunes ont été rassemblés pour prendre part au projet Photovoice, grâce auquel ils ont appris les compétences nécessaires pour prendre des photos. Ils ont ensuite eu la possibilité de prendre des photos de ce qu’ils trouvent positif dans leur vie. Dans le cadre de ce projet, une expo photo a également été organisée, pour laquelle un groupe de jeunes artistes a été choisi pour aider à sélectionner les œuvres qui seraient exposées. Ces jeunes ont sélectionné plus de 22 images à développer pour l’inauguration de l’exposition, qui a eu lieu en février 2015. Les photos sont disponibles sur le site Web de la NAN.

  1. Formation safeTALK

Depuis le mois de janvier 2013, plus de 98 travailleurs de soutien communautaire ont été formés pour être des animateurs safeTALK© et ils travaillent maintenant à l’animation d’ateliers safeTALK dans leurs communautés respectives. 172 jeunes des Premières Nations ont participé aux ateliers de formation safeTALK et aux séances de formation Photovoice à Sudbury, à Thunder Bay et à London. Grâce à la formation safeTALK, ces jeunes sont maintenant prêts à identifier les personnes qui ont des pensées suicidaires et de les orienter vers des ressources de premier secours en matière de suicide.

  1. Campagne médiatique

En 2013, deux messages d’intérêt public (MIP) ont été élaborés pour la région nord de la Stratégie de promotion de la vie. Deux autres ont été élaborés en 2014 pour la région sud. Ces messages d’intérêt public ont été conçus en tenant compte des indications contenues dans les évaluations écrites des jeunes participants des années précédentes. Vous les trouverez sur le site Web de la NAN.

 

Évaluation de la Stratégie de promotion de la vie

Nous avons évalué les formations au début et à la fin. Avant de suivre la formation, les participants sont mal à l’aise lorsqu’il s’agit d’aborder la question du suicide. Après avoir suivi la formation, ils ont estimé avoir les outils nécessaires pour aider les membres de leur communauté qui ont des idées suicidaires.

À l’inauguration de l’expo photo, les jeunes qui avaient participé au programme de la Stratégie de promotion de la vie ont raconté comment ils avaient été habilités à partager leur histoire afin d’aider les autres. La formation Photovoice les a aidés à se rendre compte que des outils existent qu’ils peuvent utiliser pour aider ceux qui en ont besoin à cheminer vers la guérison. Ce sont les points qui se démarquent le plus dans le rapport d’évaluation.