Intimidation et cyberintimidation

L’intimidation est une forme d’abus de pouvoir visant à dominer ou à tourmenter une autre personne. Ce phénomène touche plus de 25 % des enfants et des adolescents de l’Ontario, tandis que la cyberintimidation atteint plus de 20 % des jeunes Ontariens.1 La cyberintimidation est le fait d’utiliser Internet, un téléphone cellulaire, la messagerie texte ou d’autres technologies pour envoyer des messages blessants sur une personne ou à elle-même directement afin de l’intimider ou de lui causer du tort 2. En raison de l’omniprésence d’Internet et des cellulaires, il est plus difficile pour la victime d’échapper à ses bourreaux. La cyberintimidation peut malheureusement se produire en tout lieu et en tout temps 3.

L’intimidation est étroitement liée aux problèmes de santé mentale. Elle peut causer des problèmes de santé mentale, et les jeunes peuvent être intimidés à cause de ce genre de problèmes.4 Les jeunes victimes d’intimidation souffrent de niveaux élevés de dépression et d’anxiété, présentent des symptômes psychosomatiques et ont des pensées suicidaires ainsi qu’une faible estime de soi. Les études montrent aussi que l’intimidation est un facteur de stress considérable pour les jeunes qui ont survécu à une tentative de suicide.4. Bien que la recherche sur la cyberintimidation en soit encore à ses débuts, les études montrent des corrélations similaires entre cette forme d’intimidation, la faible estime de soi et la dépression.5

Même si l’on discute souvent de l’intimidation en même temps que du suicide chez les jeunes, il n’y a pas assez de preuves qui indiquent que l’intimidation cause le suicide chez les jeunes.6 Les reportages des médias citent souvent l’intimidation comme la raison pour laquelle un jeune s’est donné la mort, mais la situation n’est jamais aussi simple. Néanmoins, l’intimidation ne fait pas partie d’un développement normal. L’exposition à l’intimidation est néfaste et accroît le risque d’idées et de comportements suicidaires chez les jeunes.6

Comment pouvez-vous agir?

Il est essentiel de lutter contre l’intimidation et la cyberintimidation de manière individuelle, au niveau des groupes de pairs, à l’intérieur de l’école et dans la communauté. Les efforts menés au niveau communautaire doivent viser à encourager l’établissement de relations positives entre les jeunes et à créer une infrastructure réceptive aux incidents d’intimidation et intolérante envers ce genre de comportement.7

Même si les stratégies de lutte contre la cyberintimidation n’en so nt qu’à leurs débuts, de nombreux programmes scolaires et communautaires font appel à la pédagogie et à la sensibilisation pour informer les enfants et les adolescents des dangers qu’il y a  en ligne, des conséquences de la participation à la cyberintimidation, des stratégies de blocage des contenus choquants et de mobilisation des adultes.8

 

Autres ressources 

Le Centre de prévention du suicide a produit des fiches de renseignements sur la cyberintimidation (en anglais) et sur la cyberintimidation auprès des jeunes Autochtones (en anglais).

Le répertoire des ressources pour établir des écoles sécuritaires et intégratrices a été élaboré par le ministère de l’Éducation de l’Ontario dans le but de recenser toute une gamme de programmes d’intervention et de prévention de l'intimidation à l’échelle locale et provinciale.

Le réseau pour la promotion de relations saines et l’élimination de la violence (PREVNet) est un organisme offrant des renseignements sur l’intervention et la prévention de l’intimidation.

  • 1. Paglia-Boak, A., Adlaf, E. M., & Mann, R. E. (2013). Drug use among Ontario students – Detailed Ontario student drug use and health survey findings 1977–2013.
  • 2. Brown, K., Cassidy, W., & Jackson, M. (2009). You were born ugly and you’ll die ugly too: Cyber-bullying as relational aggression. Education Journal: Special Issue on Technology and Social Media, Part I, 15(2). Retrieved September 20, 2011 from http://ineducation.ca/ineducation/article/view/57/539
  • 3. Brown, K., Cassidy, W., & Jackson, M. (2006). Cyber-bullying: Developing policy to direct responses that are equitable and effective in addressing this special form of bullying. Canadian Journal of Educational Administration and Policy, 57. Retrieved September 20, 2011 from https://umanitoba.ca/publications/cjeap/articles/brown_jackson_cassidy.html
  • 4. a. b. Fekkes, M., Pipjers, FI., & Verloove-Vanhorick, SP. (2005). Bullying: Who does what, when and where? Involvement of children, teachers and parents in bullying behaviour. Health Education Research, 20, 81-91.
  • 5. Tokunaga, R. (2010). Following you home from school: A critical review and synthesis of research on cyberbullying victimization. Computers in Human Behavior, 26, 277-287. Retrieved from: http://journals1.scholarsportal.info/details.xqy?uri=/07475632/v26i0003/277_fyhfsasorocv.xml
  • 6. a. b. Kim, Y. S., & Leventhal, B. (2008). Bullying and suicide. A review. International Journal of Adolescent Medicine and Health, 20, 133-154.
  • 7. Pepler, D.J. (n.d.). Scaffolding and Social Architecture: A Framework for Interventions to Promote Healthy Relationships. Retrieved from: http://www.kidsmentalhealth.ca/documents/Res_Pepler.pdf
  • 8. Snakenborg, J., Van Acker, R., & Gable, R. (2011) Cyberbullying: Prevention and intervention to protect our children and youth. Preventing School Failure: Alternative Education for Children and Youth, 55, 88-95. Retrieved from: http://journals1.scholarsportal.info/details.xqy?uri=/1045988x/v55i0002/88_cpaitpocay.xml