La santé mentale, un continuum

×

Status message

Debug: You have unclosed fn tags. This is invalid and will produce unpredictable results. in _footnotes_filter() (line 99 of C:\Program Files (x86)\Apache Software Foundation\Apache2.2\htdocs\pcec_new\sites\ysp\sites\all\modules\footnotes\footnotes.module).

Près de 90 % des jeunes qui se suicident souffrent d’un problème de santé mentale, et plus de la moitié souffrent spécifiquement de dépression majeure.1 2 Il est clair que nous ne pouvons pas prévenir le suicide chez les jeunes sans régler efficacement les problèmes de santé mentale. Afin d’y parvenir, nous devons comprendre à quoi ressemble la santé mentale.

La santé mentale et la maladie mentale ne sont pas simplement des pôles opposés. Les jeunes chez qui l’on diagnostique une maladie mentale peuvent quand même jouir d’une bonne santé mentale générale, tandis que ceux qui ne sont pas diagnostiqués peuvent avoir une moins bonne santé mentale. Il est plus facile de concevoir la santé mentale sous la forme d'une matrice où les gens peuvent évoluer entre différents niveaux de bien-être mental sans nécessairement être atteints d'une maladie mentale. Ils peuvent s’épanouir ou dépérir, selon leur comportement, leur bien-être social personnels et leur trouble de santé mentale. Le présent modèle souligne que la santé mentale n’est pas simplement l’absence de maladie mentale.3 Cela signifie qu’une personne peut très bien avoir une santé mentale acceptable tout en étant touchée par une maladie mentale.

 

A model of mental health

 

L'une des façons les plus importantes de prévenir la maladie mentale et de favoriser la santé mentale ainsi que la guérison consiste à intervenir lorsqu’un jeune passe à l’âge adulte (entre 16 et 25 ans).4 Malheureusement, il existe de profonds écarts entre les services de santé mentale offerts aux enfants et aux jeunes et ceux offerts aux adultes, et notre système de soins manque de coordination entre les organismes de santé mentale destinés aux enfants et aux adolescents et ceux destinés aux adultes.4 Les conséquences de cette fragmentation sont ressenties par les personnes qui souffrent d’un problème de santé mentale et/ou de dépendance et qui sont coincées entre les deux systèmes.5 On pourrait faciliter la transition entre les deux systèmes en établissant des protocoles clairs entre les secteurs et les fournisseurs de services.5 Des communications efficaces entre les ministères, les organismes et les organes dirigeants seront nécessaires pour assurer des soins ininterrompus et des transitions efficaces.4

Autres ressources

Enfants en santé Manitoba, un programme de la province du Manitoba, a élaboré un éventail de mesures de soutien et de stratégies destinées aux enfants, aux jeunes et aux familles, classées par groupe d’âge.

Parvenir à maturité : Aider les jeunes à passer des services de santé mentale pour enfants et adolescents à ceux pour adultes, un document d’orientation destiné aux décideurs, a été publié par le Centre d’excellence de l’Ontario en santé mentale des enfants et des adolescents.