Pourquoi est-ce important?

Partout en Ontario, nous perdons des jeunes parce qu’ils se suicident. C’est le cas dans les grandes villes, les petites municipalités, les collectivités rurales et éloignées ainsi que dans les réserves, et parmi des jeunes de tous les milieux ethniques et socioéconomiques. . En Ontario, 13,4 % des élèves (un sur huit) ont eu de fortes pensées suicidaires au cours de la dernière année et 3,5 % ont déclaré avoir tenté de se suicider au cours de la même période.1

Le suicide chez les jeunes est un grave problème de santé publique qui se doit d'être combattu efficacement. Nous devons unir nos efforts pour changer les choses. Il faut travailler tous ensemble, en tout temps.

 

 

Faits et chiffres sur le suicide
  • Le suicide est la deuxième cause de décès chez les jeunes canadiens. 2;3
  • Près des trois quarts des personnes admises à l’hôpital pour une tentative de suicide sont âgés de 15 à 44 ans.4
  • Le taux de suicide chez les jeunes des Premières nations, inuits et métis est cinq à six fois plus élevé que dans le reste de la population. Le taux de suicide chez les jeunes Inuits est parmi les plus élevés au monde, soit 11 fois la moyenne nationale5
  • Le suicide tue près de trois jeunes par semaine en Ontario et dix par semaine au Canada6.
  • Les décès par suicide ne reflètent qu’une petite fraction des tentatives de suicide.7 On estime que pour chaque suicide, il y a jusqu’à 20 tentatives.8
  • Un élève sur huit en Ontario (de la 7e à la 12e année) déclare avoir sérieusement pensé au suicide au cours de la dernière année, tandis que trois pour cent (environ 33 300 jeunes!) ont déclaré avoir tenté de se suicider au cours de la même période9
  • Les jeunes femmes sont plus susceptibles d’envisager et de tenter de se suicider, alors que les jeunes hommes sont plus susceptibles de se suicider.10
  • Le suicide est rare chez les enfants et les jeunes adolescents, mais il existe. Le taux augmente pendant l’adolescence et il continue de grimper jusqu’au début de la vingtaine.11
  • Les tendances observées dans les suicides semblent changer. Les études indiquent une augmentation du taux de suicide chez les femmes, alors que chez les hommes, le taux diminue.12
  • Plus de 90 % des personnes qui se suicident sont atteintes d’une maladie mentale sous-jacente.13;14
  • Chez la moitié des adultes atteints d’une maladie mentale, la maladie s’est déclarée avant l’âge de 14 ans, tandis que chez les trois quarts, elle est apparue avant l’âge de 24 ans.15
  • 1. Boak, A., Hamilton, H.A., Adlaf, E.M., Beitchman, J.H., Wolfe, D., & Mann, R.E. (2014). The mental health and well-being of Ontario students, 1991-2013: OSDUHS highlights (CAMH Research Document Series No. 39). Toronto, ON: Centre for Addiction and Mental Health
  • 2. Ontario Association for Suicide Prevention. (2013). Suicide statistics. Retrieved from: http://ospn.ca/index.php/suicide-prevention/suicide-statistics
  • 3. Pan, S. Y., Desmeules, M., & Morrison, H., Semenciw, R., Ugnat, A. M., Thompson, W., & Mao, Y. (2007). Adolescent injury deaths and hospitalization in Canada: Magnitude and temporal trends (1979–2003). Journal of Adolescent Health, 41, 84-92.
  • 4. Ontario Association for Suicide Prevention. (2013). Suicide statistics. Retrieved from: http://ospn.ca/index.php/suicide-prevention/suicide-statistics;
  • 5. Santé Canada. (2003). Acting on what we know: Preventing suicide in First Nations youth. A report of the suicide prevention advisory group. Ottawa, ON: Health Canada. 
  • 6. Santé mentale pour enfants Ontario. (n.d). A CMHO position statement: Reducing child and youth suicide. Retrieved from: http://www.kidsmentalhealth.ca/documents/Res_Reducing_Child_and_Youth_Suicide.pdf
  • 7. Navaneelan, T. (2012). Suicide rates: An overview. Statistics Canada. Retrieved from: http://www.statcan.gc.ca/pub/82-624-x/2012001/article/11696-eng.pdf
  • 8. Cutcliffe, J. R. (2003). Research endeavours into suicide: a need to shift the emphasis. British Journal of Nursing, 12, 92-9.  
  • 9. Boak, A., Hamilton, H.A., Adlaf, E.M., Beitchman, J.H., Wolfe, D., & Mann, R.E. (2014). The mental health and well-being of Ontario students, 1991-2013: OSDUHS highlights (CAMH Research Document Series No. 39). Toronto, ON: Centre for Addiction and Mental Health.
  • 10. Grunbaum, J. A., Kann, L., Kinchen, S. A., Williams, B., Ross, J. G, Lowry, R., & Kolbe, L. (2002). Youth Risk Behavior Surveillance—United States, 2001. Journal of School Health, 72, 1–64.
  • 11. Anderson, R. N. (2002). Deaths: leading causes for 2000. National Vital Statistics Reports, 50, 1-86.
  • 12. Skinner, R., & McFaull, S. (2012). Suicide among children and adolescents in Canada: Trends and sex differences, 1980-2008. Canadian Medical Association Journal, 12, 1029-1034.
  • 13. Gould, M. S., Greenberg, T., Velting, D.M., & Shaffer, D. (2006). Youth suicide: A review. Prevention Researcher, 13, 3-7. 
  • 14. Shaffer, D., Gould, M. S., Fisher, P., Trautman, P., Moreau, D., Kleinman, M. & Flory. M. (1996). Psychiatric diagnosis in child and adolescent suicide. Archives of General Psychiatry, 53, 339-348.
  • 15. Kessler, R. C., Berglund, P., Demler, O., Jin, R., Merikangas, K. R., & Walters, E. E. (2005). Lifetime prevalence and age-of-onset distributions of DSM-IV disorders in the national comorbidity survey replication. Archives of General Psychiatry, 62, 593-602.